Déclaration de Michael R. Bloomberg, Président du Conseil d'Administration du C40, et d'Anne Hidalgo, Présidente du C40

Déclaration de Michael R. Bloomberg, Président du Conseil d'Administration du C40, co-Président de la Convention Mondiale des Maires pour l'Energie et le Climat et Envoyé spécial pour les villes et les changements climatiques du Secrétaire général de l'ONU, et d'Anne Hidalgo, Présidente du C40, membre du Conseil d'Administration de la Convention Mondiale des Maires pour le Climat et l'Energie, et Maire de Paris.

 

Aujourd'hui à Paris, Michael R. Bloomberg et Anne Hidalgo, Maire de Paris, se sont entretenus avec le Président de la République française François Hollande, des progrès accomplis par les villes face au changement climatique, notamment aux Etats-Unis. L'autorité du président François Hollande a été cruciale pour parvenir à la signature de l'Accord de Paris, au sein de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (UNFCCC), lorsque toutes les nations ont pour la première fois épousé une cause commune: prendre des mesures ambitieuses pour combattre le changement climatique.

“J'ai indiqué au président François Hollande que les villes, les entreprises et les Etats américains respecteraient l'engagement des Etats-Unis vis-à-vis de l'Accord de Paris," a déclaré Michael Bloomberg. “La Maire de Paris, Anne Hidalgo, et moi-même avons discuté avec le président Hollande de la détermination des villes du monde entier à accélérer leurs avancées et à respecter les engagements diplomatiques pris par leurs gouvernements, même si les forces politiques de par le monde ont pris des directions différentes au cours de l'année passée. Aux Etats-Unis, l'action au niveau des Etats, des autorités locales et des entreprises a permis de remplacer la moitié des centrales thermiques au charbon par des formes d'énergie plus propres et ainsi, mis le pays sur la voie irréversible du respect de son engagement de l'Accord de Paris, quelles que soient les politiques fédérales à venir."

Selon une analyse menée dans le cadre de la campagne de sortie du charbon du Sierra Club, soutenue par Bloomberg Philanthropies, les fermetures de centrales au charbon et la mise en place d'énergies nouvelles d'ici 2025 réduiront les émissions de dioxide de carbone des Etats-Unis d'au moins 437 millions de tonnes. Cela représente l'équivalent de 60% de la différence entre l'engagement américain dans le cadre de l'Accord de Paris et les émissions liées à l'activité économique d'ici 2025 projetées par le gouvernment américain dans son rapport 2016 soumis à la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (UNFCCC). Des mesures supplémentaires déjà prises par de grandes villes américaines, des Etats et des entreprises permettront de combler le reste de l'écart. Selon une analyse menée par le C40, les actions mises en place par les douze villes américaines du C40 seules vont réduire les émissions de CO2 de 131 millions de tonnes d'ici 2025.


“L'organisation mondiale que je dirige au nom des maires face au changement climatique, le C40, réunit 90 villes représentant 650 millions de personnes et un quart de l'économie mondiale," a déclaré Anne Hidalgo. "Les villes de par le monde restent très engagées sur l'Accord de Paris. La raison en est simple : les maires en France, aux Etats-Unis et ailleurs savent que les mesures qui réduisent les émissions de carbone contribuent également à assainir l'air, renforcer l'économie et améliorer le cadre de vie. Plus nombreuses seront les villes à travailler ensemble, plus rapidement elles progresseront et nous appelons les maires du monde entier à se joindre à notre coalition."

De surcroît, les douze maires américains du C40 ont annoncé que le concours C40 Bloomberg Cities Awards pour 2017 sera ouvert à toutes les villes américaines, quelle que soit leur taille et ce pour la première fois. Cette décision permettra de mettre en valeur au niveau international la réussite extraordinaire et la volonté des villes américaines.

Réaffirmant leur engagement envers l'Accord de Paris, les maires américains ont fait les déclarations suivantes :

Kasim Reed, Maire de la ville d'Atlanta:

"En tant qu'unique maire d'une ville américaine au sein du conseil d'administration de la Convention mondiale des Maires pour le climat et l'énergie, je suis aux côtés de Michael R. Bloomberg et Madame la maire Anne Hidalgo pour prouver l'engagement irréversible des villes américaines en faveur des objectifs de l'Accord de Paris.

Au cours des sept dernières années, ma municipalité a oeuvré à construire une ville meilleure, plus durable, capable de faire face aux défis de l'économie du 21ème siècle.

Etant donné que plus de 50 pour cent de la population mondiale et 70 pour cent du produit intérieur brut mondial proviennent des villes, celles-ci sont au coeur de la lutte contre les graves problèmes associés au réchauffement climatique. Et, grâce à la force des partenariats public-privé tel que les '100 Resilient Cities', la Convention mondiale des Maires et l'Initiative nationale d'action climatique des maires, les villes ouvrent la voie et ont déjà des résultats.

La ville d'Atlanta est la première au niveau national en terme de mètres carrés d'espace commercial dédié à l'efficacité énergétique grâce au 'Better Buildings Challenge'. Nous venons de passer le premier décrêt de référencement et de certification du pays pour inclure les mesures d'efficacité en termes d'eau et d'énergie pour les bâtiments municipaux et commerciaux. De plus, nous avons déployé des véhicules électriques au sein du parc municipal de véhicules et installé des panneaux solaires sur les bâtiments municipaux. Des actions locales telles que celles-ci montrent que les villes sont l'endroit où l'espoir est dans la rue.

Nous faisons le travail dur mais nécessaire de défricher la voie vers un avenir plus propre. Dans un monde économiquement concurrentiel et connecté, il appartient désormais aux villes de travailler ensemble pour avancer. Nous ne ralentirons pas et nous ne changerons oas de direction."

Steve Adler, Maire d'Austin:

“Austin ne cessera pas le combat contre le changement climatique. Dans le monde entier, les villes seront les premières à remplir les objectifs du traité climatique parce que ce qui est attendu se fait principalement au niveau local. Quoi qu'il se passe autour de nous, nous serons toujours la ville d'Austin, Texas."

Martin J. Walsh, Maire de Boston

“Avec Michael R. Bloomberg et de Madame la maire Anne Hidalgo, je réaffirme mon engagement à travailler avec des dirigeants locaux pour soutenir l'Accord de Paris. Pour être concurrentiel dans une économie du 21ème siècle, les villes à travers le pays doivent se préparer de manière pro-active à modifier la trajectoire du changement climatique at ainsi sauver notre avenir. C'est pourquoi j'ai rejoint les villes du C40 et la Convention mondiale des Maires pour développer des partenariats avec des villes à travers le monde. Et c'est pourquoi Boston continuera à réduire les émissions (de carbone), à progresser et construire la cité du futur."

Rahm Emmanuel, Maire de Chicago:

“Je reste déterminé à améliorer la qualité de vie de notre ville aujourd'hui et à construire un Chicago plus fort, plus sain et dynamique à l'avenir. Le mois dernier, j'ai publié notre tout dernier rapport sur nos émissions carbonnées, montrant une baisse de 7 pour cent de l'empreinte carbone de Chicago alors que notre population et nos emplois croissent. Des efforts tels que 'Retrofit Chicago', le développement des programmes de recyclage, et la fin du charbon à Chicago améliorent notre environnement et notre économie au même moment. Les villes du C40 et la Convention Mondiale des maires contribuent aux avancées mondiales sur le climat et nous devons continuer à tracer la voie en ce qui concerne le changement climatique tel que le monde en a besoin. C'est pourquoi je soutiens aujourd'hui Michael R. Bloomberg et Anne Hidalgo et réaffirme l'engagement de Chicago envers les Accords de Paris. Nous continuerons à mener des actions audacieuses au niveau local pour réduire nos émissions et combattre le changement climatique, et inciterons les maires et dirigeants du pays à faire de même."

Sylvester Turner, Maire de Houston:

“Pendant trop longtemps, Houston a souffert des effets dévastateurs du changement climatique, depuis de graves inondations à des sécheresses historiques. Mais Houston est résistante et notre ville travaille plus dur que jamais à construire une économie durable et un avenir qui protègera notre communauté du changement climatique. Grâce à des centaines de kilomètres de pistes cyclables, une meilleure efficacité énergétique des résidences et des sources d'énergie renouvelable au sein des bâtiments de la ville, nous oeuvrons avec chaque citoyen de Houston pour faire notre part et démontrer notre engagement collectif envers l'action. Et en tant que maire engagé envers la Convention Mondiale des maires pour l'énergie et le climat, aujourd'hui je suis aux côtés de Michael R. Bloomberg et Madame la maire Anne Hidalgo pour remplir mon devoir au nom de Houston et faire en sorte que notre climat et notre avenir économique soient préservés."

Eric Garcetti, Maire de Los Angeles:

“Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour remplir les objectifs de l'Accord de Paris, quoi qu'il arrive à Washington. Et nous sommes déjà en train de remplir notre part du contrat: nous avons le plus grand parc municipal de véhicules électriques du pays, nous avons installé le plus grand réseau de stations de chargement pour véhicule électriques et à la date de 2013, nous avons réduit nos émissions de gaz à effet de serre de 2% par rapport à 1990... tout en créant 20.000 'emplois verts'.
Notre cité est unie dans la lutte contre le changement climatique. En novembre dernier, les électeurs ont majoritairement approuvé un investissement de $120 milliards (113,9 milliards d'euros) pour les transports publics, dont les transports ferroviaires, le métro, les pistes cyclables et d'autres mesures contribuant à réduire les émissions.
Et partout aux Etats-Unis, 75 maires font désormais partie de l'Initiative nationale de l'action climatique des maires que j'ai co-fondée. Récemment, 29 de ces maires se sont joints à moi pour réclamer aux constructeurs automobiles des informations quant à leurs propositions en termes de véhicule électrique, démontrant que lorsque des municipalités agissent ensemble, elles peuvent créer la demande et transformer le marché en faveur de moins d'émissions, des factures d'énergie et des coûts de maintenance plus faibles. En tant que vice-président du C40, je suis également fier du travail accompli par mes pairs de par le monde, dont la Convention Mondiale des maires."

Mitch Landrieu, Maire de La Nouvelle-Orléans:

“La ville de La Nouvelle-Orléans est aux avant-postes du changement climatique et peu importe qui est en place à Washington, D.C., c'es un fait qui ne changera pas. Les informations selon lequelles les Etats-Unis se retireraient de l'Accord de Paris sont profondément inquiétantes pour notre communauté et c'est pourquoi en tant que maire engagé au sein de la Convention Mondiale des maires pour le climat et l'énergie et membre des villes du C40, je me joins à Michael R. Bloomberg et Madame la maire Anne Hidalgo pour protéger nos progrès en matière de climat et asseoir son succès. C'est bien le minimum que de protéger nos citoyens de l'impact dévastateur du changement climatique tel que La Nouvelle-Orléans en a fait la triste expérience et en faire moins reviendrait à renier nos engagements de protéger et de renforcer nos communautés. En tant que villes américaines, nous sommes déterminés à nous joindre à d'autres maires et dirigeants nationaux sur la scène internationale et montrer au monde que nous sommes prêts à faire le boulot."

Libby Schaaf, Maire d'Oakland:

“Les villes dans tout le pays deviennent des pôles de changement grâce à des actions climatiques innovantes. En tant que membre de la Convention Mondiale des maires, Oakland mène le combat pour réduire les émissions des véhicules, en coordination avec 7.100 villes du monde entier, pour parvenir à un résultat mondial. En même temps, comme tant de communautés engagées aux Etats-Unis et dans le monde, notre travail ne fait que commencer. Nous continuons à progresser et aujourd'hui, je suis fière d'être aux côtés de Michael Bloomberg et d'Anne Hidalgo et de prouver la force des cités américaines face au changelent climatique. Le combat nous appartient et nous sommes totalement déterminés à le remporter."

Greg Stanton, Maire de Phoenix:

“Phoenix continuera à montrer qu'une action ambitieuse et rapide au niveau local, combinée à des partenariats dans le monde entier, peut faire progresser la lutte climatique. A Phoenix, nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre et nous savons que la meilleure des défenses est l'attaque. Nous sommes en train de mettre en place un large programme de transports pour tripler notre réseau ferroviaire et nos pistes cyclables, ainsi qu'un programme aggressif pour devenir une ville sans déchets et neutre en termes d'émissions carbonnées d'ici 2050, et nous ne faisons que commencer. Notre vitalité économique et un avenir durable dépendent de notre action contre un changement climatique féroce. Si nous voulons avoir un impact au niveau mondial, les villes doivent ouvrir la voie pour faire en sorte que l'Accord de Paris soit mis en oeuvre avec succès."

William Peduto, Maire de Pittsburgh:

“Pittsburgh est à la pointe dans l'engagement de notre communauté toute entière envers des stratégies qui nous ferons progresser dans la réduction des émissions carbonnées. Notre détemination à améliorer la qualité de l'air, renforcer notre économie et construire un avenir durable permet à notre cité d'aller de l'avant. Quel que soit la vision qui prévaut au niveau fédéral en ce qui concerne le changement climatique, Pittsburgh restera sur cette voie. Et nous ne sommes pas seuls. Nous nous joignons à Michael R. Bloomberg et Anne Hidalgo aujourd'hui, et les milliers de villes de la Convention Mondiale des maires pour envoyer ce message: face à l'incertitude, Pittsburgh et les villes américaines ne cesseront pas d'aller de l'avant."

Ted Wheeler, Maire de Portland:

"Portland est fière d'être une pionnière dans la lutte climatique aux Etats-Unis. En 1993, nous avons mis en place le premier plan municipal des Etats-Unis pour réduire les émissions de carbone et nous n'avons jamais fait machine arrière. Peu importe la direction du vent à Washington, Portland a toujours continué à innover et à mettre en place des politiques nouvelles et ambitieuses en faveur d'un avenir décarbonné. A présent, notre gestion climatique est plus nécessaire que jamais. En tant que maire engagé au sein de la Convention Mondiale des maires pour le climat et l'énergie et membre des villes du C40, je me tiens aux côtés de Michael R. Bloomberg et Anne Hidalgo ainsi que des villes dans le monde entier qui oeuvrent à démontrer la capacité de l'action locale à atteindre les objectifs ambitieux de l'Accord de Paris. Nous pouvons faire plus et plus rapidement lorsque nous sommes ensemble et que les villes américaines sont prêtes à continuer des actions ambitieuses en faveur de la santé et de la vitalité économique de nos communautés."

Edwin M. Lee, Maire de San Francisco:

“Faces aux incertitudes au niveau fédéral, San Francisco est plus déterminé que jamais à trouver des solutions réelles au changement climatique. Nous savons que San Francisco et d'autres villes de par le monde doivent continuer à montrer la voie en prenant des actions audacieuses qui réduisent les émissions des gaz à effet de serre. C'est pourquoi je suis aux côtés de Michael R. Bloomberg et Anne Hidalgo, dans le cadre de la Convention Mondiale des maires. Nous pouvons prouver qu'une action collective nous aidera à avancer vers un avenir plus durable."

Ed Murray, Maire de Seattle:

“Les Etats-Unis font face à un moment déterminant en ce qui concerne le changement climatique. A Seattle, nous nous sommes engagés à être des promoteurs environnementaux et des gardiens du progrès climatique. En visant notre plus grande source d'émissions de gas à effet de serre, les transports, et en oeuvrant à réduire ces émissions de 80% d'ici 2030, Seattle est fidèle à sa vision d'établissement d'une cité durable et dynamique. Aujourd'hui, nous nous tenons aux côtés de nos amis à la pointe de la lutte climatique, Michael R. Bloomberg et Anne Hidalgo, pour démontrer comment les villes américaines renforcent nos actions et sont engagées à montrer la voie en ce qui concerne le changement climatique. Pour protéger nos avancées climatiques, nous remplissons les objectifs exigeants de l'Accord de Paris parce que désormais, l'avenir est entre nos mains."

Muriel Bowser, Maire de Washington D.C.:

“Les courants ont peut-être changé de direction à Washington, D.C., mais une élection ne peut défaire nos valeurs ni nos engagements. En tant que maires, notre travail pour renforcer et protéger nos communautés de l'impact grandissant du changement climatique doit se poursuivre et la détermination compte. A Washington, D.C., nous mettons en place des actions volontaires pour réduire les émissions carbonnées de 80% d'ici 2050 en améliorant l'efficacité énergétique de nos bâtiments, en passant à des énergies renouvelables propres et en développant des solutions de transport durables. Si tous les maires américains se rejoignaient pour prendre des mesures rapides de réduction d'émission au sein de nos villes, d'ici 2025 nous pourrons contribuer pour un tiers aux réductions réclamées pour les Etats-Unis par l'Accord de Paris. C'est pourquoi en tant que maire engagé au sein de la Convention Mondiale des maires et membre des villes du C40, je me tiens aux côtés de Michael R. Bloomberg et Anne Hidalgo, prêt à protéger nos avancées climatiques et à assurer le succès de l'Accord."

 

A NOTER:

Depuis l'élection présidentielle aux Etats-Unis de novembre 2016, les villes ont mis e, place des politiques et des projets importants pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et respecter les engagements de l'Accord de Paris. Chicago a réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 7% entre 2010 et 2015, tout en augmentant la croissance économique de la région de plus de 12%. San Francisco a mis en place une nouvelle réglementation faisant en sorte que toutes les nouvelles constructions soient en mesure d'accueillir des véhicules électriques. Le même jour que l'élection présidentielle, les citoyens de Los Angeles ont voté en faveur de l'augmentation de leurs impôts pour financer des transformations importantes du système municipal de transports publics.

L'étude menée par le C40, How U.S. Cities Will Get the Job Done ou "Comment les Villes vont faire le boulot", a démontré que les 12 villes américaines membres du réseau C40 ont déjà pris environ 2.400 actions individuelles pour répondre au changement climatique au cours de la dernière décennie.

Download PDF