Les maires lancent un avertissement aux fabricants automobiles : « La santé de nos enfants est plus importante que la santé de vos profits »

 

 

Un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) révèle que 630 millions d’enfants de moins de 5 ans à travers le monde sont exposés à un air pollué

Les enfants sont exposés à un plus grand risque que les adultes par rapport aux nombreux effets néfastes de la pollution de l'air sur la santé

Londres, Royaume-Uni (29 oct 2018) — Les Maires de Paris, Copenhague, Séoul et Medellín ont appelé les fabricants automobiles à interrompre dans les plus brefs délais leur production de véhicules essence et diesel afin de protéger la santé des enfants dans les villes du monde entier. Faisant suite à l’étude que l’OMS a publiée aujourd’hui, les maires ont également exhorté chaque métropole mondiale à soutenir leurs jeunes citoyens en signant la Déclaration du C40 pour des rues plus vertes et plus saines. La Déclaration engage les maires à acquérir uniquement des bus à zéro émission à partir de 2025 et à s’assurer qu’une partie importante de leurs villes soit des zones à zéro émission à l'horizon 2030.

« Les enfants de Paris et des métropoles mondiales ont le droit absolu de respirer un air pur », a déclaré Anne Hidalgo, Maire de Paris et Présidente du C40. « Ils n’ont pas le pouvoir de changer l’environnement dans lequel ils grandissent, c’est pourquoi en tant qu'adultes et dirigeants politiques responsables nous devons agir en leur nom. En tant que maires des plus grandes métropoles mondiales, nous réinventons la façon dont nos citoyens se déplacent dans les villes : en donnant la priorité aux piétons, aux vélos ainsi qu’à des transports publics écologiques par le biais d’initiatives comme la Déclaration pour des rues plus vertes et plus saines du C40. Les chiffres dévoilés aujourd’hui par l’OMS indiquent que nous devons aller encore plus loin. J’encourage chaque ville à nous rejoindre et à envoyer un message très clair aux fabricants automobiles : La santé de nos enfants est plus importante que la santé de vos profits ».

« Nous devons résoudre le problème de la pollution générée par les véhicules essence et diesel si nous voulons améliorer la qualité de l'air et protéger la santé de nos enfants », a indiqué Frank Jensen, Maire de la ville de Copenhague et Vice-président du C40 Cities. « C’est pourquoi j’invite vivement tous les fabricants automobiles à arrêter la production des véhicules essence et diesel. Ces entreprises doivent concentrer leurs efforts sur des alternatives plus durables, par exemple avec les véhicules électriques : Nos citoyens, jeunes et moins jeunes ont le droit de respirer un air propre ».

Selon Park Won-soon, maire de Séoul et vice-président de C40 Cities, « le rapport de l'OMS montre clairement que les comportements quotidiens des adultes menacent la santé d'enfants innocents. Chaque adulte sur la planète est responsable de la souffrance causée à nos enfants par la pollution atmosphérique. La ville de Séoul met davantage de véhicules électriques et à hydrogène sur ses routes, afin de protéger nos enfants de cette pollution. J'exhorte les fabricants à se joindre à nous pour nettoyer notre air et protéger notre avenir, c'est-à-dire nos enfants, en augmentant de manière exponentielle la production de véhicules à émission zéro. »

« Aujourd'hui, nous créons l'avenir, » a déclaré Federico Gutiérrez, maire de Medellín en Colombie et Vice-président de C40 Cities. « Pour ce faire, il est impératif d'agir afin d'améliorer la qualité de l'air. Ce n'est pas une option. Pour construire une ville et une planète durables, nous devons œuvrer en faveur du bien-être de nos habitants, en particulier de nos enfants. Nous nous sommes engagés à devenir une ville à zéro émission de gaz à effet de serre, c'est pourquoi nous signons un pacte avec le secteur privé pour améliorer la qualité de l'air. Nous disposons aujourd'hui de meilleurs carburants, et petit à petit, nous nous dirigeons vers un avenir où la mobilité est électrique, ce qui nous permettra de mieux respirer. Nous faisons tous partie du problème qu'est la pollution, nous devons donc tous contribuer à la solution : notre engagement doit être tant individuel que collectif, afin de parvenir à long terme à une meilleure santé publique dans notre région. »

« Tokyo vise à atteindre son objectif « Tokyo zéro émission » en n'émettant aucune émission de CO2. Lors du « Forum de Tokyo pour une ville propre et un air pur », une conférence internationale que j'ai tenue en mai, les représentants de 22 villes du monde entier ont échangé sur le sujet d'une meilleure gestion de la qualité de l'air, » a déclaré Yuriko Koike, gouverneure de Tokyo et vice-présidente de C40 Cities. « Pour réduire encore davantage le bilan carbone, Tokyo encouragera l'adoption de véhicules à émission zéro (VZE), qui n'émettent pas de CO2 ou d'autre polluant, y compris des véhicules électriques à batterie, des véhicules électriques hybrides rechargeables et des véhicules à hydrogène. Nous nous efforcerons d'augmenter la part de marché des véhicules à émission zéro afin qu'ils atteignent 50 % des ventes de nouvelles voitures particulières en 2030, en coopération avec les industries concernées et en favorisant le développement de technologies appropriées. En collaboration avec les plus grandes villes du monde et en tant que vice-présidente du C40, Tokyo continuera de s'appliquer à trouver des solutions aux problèmes environnementaux, pour le bien de notre planète et de nos enfants. »

« Comme le révèle ce rapport, un enfant qui est exposé à la pollution de l'air très tôt dans sa vie peut avoir des problèmes de santé pour le restant de ses jours. Un décès sur quatre d’enfants de moins de 5 ans est directement ou indirectement associé à des menaces environnementales. Début octobre, le Rapport spécial du GIEC sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 °C indiquait sans détour que la pollution qui émane souvent des mêmes sources était proche de faire basculer le changement climatique à un point au-delà duquel l’homme peut espérer exercer un quelconque pouvoir », a déclaré Mark Watts, Directeur général du C40 Cities. « Le fondement moral et pratique d’une action urgente, concrète et profonde visant à réduire les émissions, y compris appeler à mettre un terme à l’ère des combustibles fossiles est aujourd’hui complètement incontestable.  Les citoyens exigent que l’on prenne des mesures visant à protéger leurs enfants, et les maires des grandes métropoles mondiales agissent pour empêcher les véhicules polluants de circuler et pour réduire les émissions causées par les bâtiments et les déchets. Il est maintenant temps que les gouvernements, les fabricants automobiles et les autres grands pollueurs jouent leur rôle. »

Le rapport de l’OMS, Air Pollution And Child Health (les effets néfastes de la pollution de l’air sur la santé des enfants) demande aux décisionnaires de se mobiliser fortement pour protéger les citoyens les plus vulnérables et qui ne peuvent pas s’exprimer : les enfants qui ont peu ou aucun contrôle sur l'air qu’ils respirent. » Les maires des grandes métropoles mondiales sont déjà engagés dans l’action audacieuse nécessaire pour que chacun respire un air sain et propre, de même qu’ils réalisent les objectifs les plus ambitieux de l’Accord de Paris.

26 villes se sont déjà engagées dans l’initiative en faveur de rues plus vertes et plus saines : Paris, Copenhague, Londres, Tokyo, Los Angeles, Séoul, Barcelone, Quito, Vancouver, Le Cap, Seattle, Mexico, Auckland, Milan, Rome, Varsovie, Oslo, Rotterdam, Medellin, Heidelberg, Birmingham, Greater Manchester, Honolulu, Oxford, Santa Monica et West Hollywood. Plus de 80 000 bus circulent dans les rues de ces 26 villes, ce qui représente un tournant important vers des véhicules zéro émission dans les grandes métropoles mondiales.

Download PDF