Atteindre une alimentation santé planétaire pour tous

Nos régimes alimentaires ne nuisent pas seulement à notre santé, mais aussi à l'écosystème qui soutient la vie humaine. L'alimentation est l'un des principaux moteurs du changement environnemental mondial, contribuant au changement climatique, à la perte de biodiversité, à l'utilisation de l'eau douce, à l'interférence avec les cycles mondiaux de l'azote et du phosphore et à la modification du système terrestre. La recherche montre que, sans changements substantiels, les émissions de gaz à effet de serre du secteur alimentaire augmenteront de 38 % d'ici 2050. Le monde est dans une crise climatique, provoquant des sécheresses, des inondations et la désertification, réduisant notre capacité à nourrir tout le monde sur la planète.

En 2017, les émissions liées à la consommation alimentaire en C40 les villes représentaient environ 13 % des émissions totales de gaz à effet de serre (GES) des villes, la consommation d'aliments d'origine animale représentant environ 75 % de ces émissions alimentaires. La majeure partie de la nourriture mondiale est consommée dans les villes (80 % de toute la nourriture devrait y être consommée d'ici 2050).

Les villes qui s'engagent dans cet accélérateur travailleront avec les habitants pour parvenir à un 'Régime de santé planétaire' pour tous d'ici 2030, avec une alimentation équilibrée et nutritive, reflétant la culture, la géographie et la démographie de leurs résidents.

Les villes y parviendront en mettant en œuvre les mesures suivantes d'ici 2030 :

  • Aligner nos approvisionnements alimentaires sur le régime de santé planétaire, idéalement issus de l'agriculture biologique.
  • Soutenir une augmentation globale de la consommation d'aliments sains à base de plantes dans nos villes en s'éloignant des régimes alimentaires non durables et malsains.
  • Réduire les pertes et le gaspillage alimentaires de 50 % par rapport à 2015.
  • Dans les deux ans suivant l'approbation de cet accélérateur, travailler avec les résidents, les entreprises, les institutions publiques et d'autres organisations pour développer une stratégie commune pour mettre en œuvre ces mesures et atteindre ces objectifs de manière inclusive et équitable, et intégrer cette stratégie dans notre Plan d'action pour le climat.

Chaque ville élaborera et partagera un plan d'action, comprenant des chiffres de référence et des co-bénéfices environnementaux, sanitaires, sociaux et économiques, le cas échéant, sur lesquels elle fera régulièrement rapport.

Villes signataires :

Barcelone, Copenhague, Guadalajara, Lima, Londres, Los Angeles, Milan, Montréal, New York, Oslo, Paris, Quezon City, Séoul, Stockholm, Tokyo, Toronto

Pour les nouveaux signataires, téléchargez le modèle d'actions planifiées ici et se soumettre à action@c40. Org pour évaluation.