Rapport : Les investissements verts dans les villes canadiennes créeront 3 millions d’emplois, accéléreront la reprise post-COVID-19 et feront en sorte que le Canada respecte ses engagements climatiques.

Une nouvelle analyse réalisée par C40 Cities met en évidence les avantages économiques et sanitaires, pour les Canadiens, d'investir dans les efforts menés par les villes pour assurer une reprise verte et juste après la crise engendrée par la COVID-19.

Les maires canadiens appellent à accélérer les investissements dans les véhicules électriques, la rénovation des bâtiments et les énergies propres, y compris l’objectif de remplacer l'intégralité de la combustion de charbon par l’utilisation énergies renouvelables 

 

Edmonton, Canada (9 avril 2021)   – Selon une étude publiée aujourd’hui par C40 Cities, le gouvernement canadien devrait accorder la priorité aux investissements dans les villes canadiennes afin de créer des millions d’emplois, d’atteindre les objectifs ambitieux du pays en matière de climat et d’accélérer la reprise post-COVID-19.

Le rapport de C40, Canada : Arguments en faveur d’une reprise urbaine, verte et équitable milite en faveur de l'affectation des fonds de relance COVID-19 aux solutions climatiques déjà mises en œuvre par les maires canadiens, telles que la modernisation des bâtiments, l'énergie propre et le transport durable, afin de créer des emplois et de s’attaquer à la crise liée au climat.
Parmi les principales conclusions du rapport, il ressort que les investissements du gouvernement fédéral dans une reprise verte et juste en milieu urbain permettraient à 12 grandes villes canadiennes de :

- Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 2/3 d’ici 2030, ce qui permettrait au pays de respecter son engagement envers l’Accord de Paris et de contribuer à l'urgente tâche de limiter le réchauffement de la planète à moins de 1,5 °C.

- Créer jusqu'à trois millions de bons emplois durables d’ici 2025 dans les plus grandes villes et à travers leurs chaînes d’approvisionnement.

- Réduire de 32 % la pollution atmosphérique nocive, évitant ainsi jusqu'à 4 000 décès prématurés dans les grandes villes canadiennes au cours de la prochaine décennie. 

- Apporter des avantages économiques évalués à 37 milliards de dollars canadiens en améliorant les transports publics et en encourageant les Canadiens à adopter des modes de transport actifs qui appuient la santé publique et favorisent le mieux-être des personnes.

Le Canada a déjà présenté un plan de relance et de stimulation économique prometteur, qui reconnaît clairement l’utilité d’investir dans les mesures pour le climat et dans une transition nationale vers les énergies propres. Toutefois, l’analyse de C40 Cities montre que, pour profiter des énormes avantages économiques, sociaux et sanitaires d’une reprise verte et juste, le Canada doit accorder la priorité aux investissements audacieux dans les villes, à plus grande échelle et à un rythme plus rapide.

Parmi les politiques examinées dans l'étude et que le gouvernement fédéral canadien devrait adopter, citons les suivantes :

- Aider les provinces à décarboniser rapidement l’ensemble du réseau électrique, en fournissant un soutien politique et financier suffisant pour remplacer l'intégralité de la combustion de charbon par l’utilisation d’énergies renouvelables aussi vite que possible.

- Soutenir l’électrification des voitures, fourgonnettes et camions : En 2030, 75 % des véhicules privés dans les grandes villes canadiennes devront être à propulsion électrique, ce qui nécessitera un renouvellement moyen de 5 % par an. Compte tenu du pourcentage actuel de véhicules électriques au Canada, soit environ 0,5 %, un important soutien du gouvernement fédéral sera nécessaire pour accélérer le changement.

- Soutien en faveur de l'accélération du rythme de modernisation des bâtiments. Les plans actuels couvriront uniquement les coûts de rénovation de 0,2 à 0,3 % du parc immobilier canadien par année au cours des sept prochaines années.Le rythme des rénovations dans les grandes villes canadiennes devrait atteindre 6,5 % du parc immobilier urbain par année entre 2020 et 2030.

Le rapport intitulé Canada: Arguments en faveur d’une reprise urbaine, verte et équitable a été rendu public aujourd’hui lors d’un événement de lancement organisé par C40.

Lors de cet événement virtuel, le maire d’Edmonton, Don Iveson, s’est joint aux maires William Peduto, de Pittsburgh, Sylvester Turner, de Houston, et Valérie Plante, de Montréal, afin de discuter de leur engagement à accélérer la relance verte et équitable dans les villes.

Don Iveson, Maire d’Edmonton, explique: “Le dérèglement climatique a un impact considérable sur notre tissu social et sur le bilan financier des municipalités. Par conséquent, les canadiens demandent à leurs gouvernements, à tous niveaux, de passer à l'action et de se diriger vers un futur bas-carbone. Les investissements dans les initiatives vertes et bas carbone, comme les stratégies de transitions vers des énergies renouvelables et résilientes, la constructions de collectivités neutres en carbone ou le déploiement d’options de transports en commun ou autres transports bas carbone, nous permettront ainsi de mitiger les effets du dérèglement climatique, tout en capitalisant sur notre économie et en la diversifiant. C’est une solution gagnante pour notre futur écologique et économique."

D'après William Peduto, Maire de Pittsburgh: "Pittsburgh et le Canada sont liés depuis bien longtemps. Ces liens sont inscrits dans notre ADN. Alors que nous développons notre stratégie pour une transition juste, il est important de partager les leçons tirées de notre passé, tout en construisant le futur ensemble. Une reprise verte et juste est un itinéraire partagé, que Pittsburgh a hâte d’emprunter avec nos amis et collègues canadiens."

- FIN - 

En réaction à la pandémie de COVID-19, les maires de C40 ont présenté une vision audacieuse en faveur d’une reprise verte et juste guidée par l’impératif des mesures pour le climat. Le Groupe de travail international des maires sur la reprise post-COVID-19 a publié en 2020 son Programme pour une reprise verte et équitable, soit une vision globale de la manière dont les villes peuvent entreprendre les mesures nécessaires pour faire face à la triple crise de la COVID-19, du ralentissement économique et des inégalités. Le rapport présenté aujourd’hui analyse les avantages en termes d'émissions de gaz à effet de serre, d’emploi et de conditions de santé qu’entrainerait la poursuite en priorité d’une reprise verte et juste, destinée à limiter la hausse des températures à 1,5°C, dans les grandes villes canadiennes. Des modèles de villes canadiennes bas-carbone (disposant d’un réseau électrique zéro carbone en 2020) et hautes en carbone (dont le réseau émet des niveaux élevés de carbone en 2020) ont été créés et appliqués à l'échelle de 12 grandes villes pour fournir une illustration à très haut niveau des avantages potentiels d’une reprise verte et juste. Les conclusions principales du rapport sont disponibles dans un résumé, et l'analyse détaillée est disponible dans un rapport technique. 

À propos du groupe C40 Cities Climate Leadership

C40 est un réseau d'une centaine de maires des plus grandes villes du monde qui s’efforcent de prendre les mesures qui s'imposent dès maintenant pour faire face à la crise climatique et ouvrir la voie à un avenir où chacun peut s'épanouir, partout dans le monde. Les maires des villes de C40 s'engagent à utiliser une approche scientifique et humaine pour aider le monde à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C et à construire des communautés saines, équitables et résilientes.

Grâce à un New Deal vert mondial, les maires travaillent aux côtés d'une large coalition de représentants des syndicats, des entreprises, du mouvement des jeunes pour le climat et de la société civile pour aller plus loin et plus vite que jamais. C40 est actuellement présidé par Eric Garcetti, maire de Los Angeles. Michael R. Bloomberg, qui a été maire de New York pendant trois mandats, préside le conseil d’administration. Les travaux de C40 sont rendus possibles par nos trois bailleurs de fonds stratégiques :
Bloomberg Philanthropies, Children’s Investment Fund Foundation (CIFF) et Realdania.

Pour en savoir plus sur les activités de C40 et de nos villes, veuillez consulter notre site Web, ou nous suivre sur Twitter, Instagram, Facebook et LinkedIn.

 

Download PDF