Oslo, Los Angeles, Mexico et Budapest s'engagent à construire des bâtiments propres pour mener l'industrie du bâtiment vers un avenir durable

Quatre grands maires sont les premiers signataires de la C40 Clean Construction Declaration et se sont engagés à travailler avec le secteur de la construction pour réduire de moitié les émissions des projets de construction dans leurs villes d'ici 2030

Le secteur de la construction est responsable de 23 % des émissions mondiales de GES
 

Londres (24.11.2020) - Les maires d'Oslo, Los Angeles, Mexico et Budapest, en collaboration avec des entreprises de premier plan et des groupes d'entreprises innovantes, se sont engagés aujourd'hui à réduire de moitié les émissions de toutes les activités de construction dans leurs villes d'ici 2030.
 
Dans la Clean Construction Declaration du C40, les maires s'engagent à révolutionner l'industrie mondiale de la construction et à la conduire vers un avenir plus durable afin de parvenir à "une vie prospère, résiliente et saine pour tous dans nos villes, en particulier pour nos communautés les plus vulnérables". 
 
L'industrie de la construction est actuellement responsable de plus de 23 % des émissions mondiales de GES et de 30 % de la consommation mondiale de ressources. „Business as usual" signifierait une dangereuse augmentation de la température mondiale de 3°C.
 
La déclaration fixe des objectifs audacieux et ambitieux pour développer les bâtiments et les infrastructures du futur avec des émissions nettes zéro :

  • Réduire les émissions indirectes d'au moins 50 % pour tous les nouveaux bâtiments et les rénovations d'ici 2030
  • Réduire les émissions indirectes d'au moins 50 % de tous les projets d'infrastructure d'ici 2030
  • Acquisition et, si possible, utilisation de machines de construction exclusivement sans émissions à partir de 2025.

 L'obligation de convertir et de moderniser le parc immobilier existant présente un énorme potentiel de création de nouveaux emplois verts - essentiel pour une récupération équilibrée et respectueuse de l’environnement à partir de COVID-19.
 
Les maires utiliseront leur pouvoir d'achat pour standardiser les équipements de construction à émission zéro, exiger la transparence et la responsabilité dans la chaîne d'approvisionnement, intégrer une politique de construction propre dans les procédures de conception, d'achat et de passation de marchés et dans les codes de construction. Les maires s'engagent à approuver au moins un projet emblématique de construction à émission zéro d'ici 2025 et à rendre compte chaque année des progrès réalisés.

- FIN -

Pour les entretiens, contactez media@c40.org

Download PDF